Aperçu détaillé de ManaGlobal

ManaGlobal : Normes de gouvernance mondialisées et pratiques commerciales et de gestion locales en Afrique et dans la péninsule arabe (H2020-MSCA-RISE-2019 GA-823744)

Introduction : Cet article vise à démontrer comment le projet ManaGlobal encourage la recherche collaborative par la découverte des connaissances scientifiques et la mobilité intersectorielle des chercheurs en Europe, en Afrique et dans les pays arabes. Le projet assure une participation plus large des décideurs politiques, des entreprises et des chercheurs de toutes les régions. ManaGlobal est un projet de recherche interdisciplinaire mené par des chercheurs en sciences sociales qui permet de mieux comprendre comment et pourquoi les entreprises et leurs dirigeants gèrent leurs entreprises d’une manière spécifique. Les sections suivantes présentent un résumé du projet.

Arguments : La plupart des études sur la gestion et l’organisation dans les pays africains et arabes se sont concentrées sur les symptômes de faibles résultats économiques des entreprises et des possibilités limitées d’innovation et de créativité. Les prédictions récentes de grands cabinets internationaux de conseil en stratégie tels que McKinsey et le Boston Group expriment leur inquiétude face à la croissance économique insatisfaisante des pays africains et arabes et à l’avantage, en conséquence, de nombreux nouveaux concurrents mondiaux des économies émergentes comme la Chine, l’Inde et le Brésil qui remplacent de nombreux investisseurs européens et nord-américains. Cela marque un changement majeur dans la façon de penser la gestion des affaires internationales à l’échelle mondiale, car les idées et les approches nouvelles et diversifiées pour faire des affaires se rejoignent à l’intérieur et à l’extérieur des frontières traditionnelles et postcoloniales.

Dans ce contexte, ManaGlobal est un projet de recherche innovant qui cherche à explorer avec évidence le type d’approches de gestion pratiquées dans certains pays africains et arabes dans un contexte d’interprétation croissante mais non satisfaisante de la situation actuelle. ManaGlobal ira au-delà de l’examen de la littérature et des débats universitaires critiques pour enquêter sur les réalités sur le terrain à travers une recherche collaborative, exploratoire et ethnographique qui aboutira à un diagnostic plus clair et à une meilleure compréhension de la pratique des affaires et du management dans les pays africains et arabes. L’Afrique et le monde arabe étant importants pour l’Union européenne, nous considérons qu’un projet dont les résultats contribueront à l’amélioration de la situation économique de ces régions, last but not least, entraînerait moins de migrations transnationales vers le continent européen, ce qui représente un défi scientifique et politique crucial.

Il est nécessaire de bien comprendre la gestion des entreprises locales et internationales en Afrique et dans les pays arabes parce que :

– il y a un manque apparent dans la littérature sur la gestion et le leadership dans les pays africains et arabes car la plupart des études récentes ont une portée limitée et leurs approches théoriques et méthodologiques sont peu convaincantes ;

– les décideurs en général et les managers en particulier des organisations des secteurs public et privé ont été confrontés à des défis croissants pour trouver un équilibre entre les exigences d’un pouvoir mondialisateur des entreprises et les exigences d’un pouvoir localisateur de la culture et des politiques ;

– la complexité des éminents changements économiques, sociaux et politiques a très souvent donné lieu à des résultats contradictoires et problématiques, en particulier lorsque les possibilités de développement, en termes de main-d’œuvre et de matières premières, sont disponibles mais mal utilisées.

La conséquence de ce manque de compréhension des pratiques commerciales et de gestion est une simple concentration sur les symptômes des problèmes et non sur les racines du problème que l’on trouve dans les processus de glocalisation. Le concept de glocalisation peut s’expliquer par des mélanges particuliers de traditions locales et d’approches globales de gestion et de gouvernance.

En étudiant les pays africains et arabes, nous visons à mieux comprendre un processus complexe d’hybridation entre i) les normes de gouvernance mondialisées, principalement inspirées du discours nord-américain et européen, et ii) les normes locales de conduite des affaires qui sont le produit des coutumes locales et parfois des régimes politiques. Ces facteurs sont souvent négligés parce qu’ils sont spécifiques mais modifient profondément l’exercice de la gestion d’entreprise et rendent imprévisible l’impact des préceptes de gestion enseignés dans les écoles de commerce, car ils sont appliqués en dehors du cadre juridique du contexte économique et social dans lequel ils ont été conçus. Notre hypothèse à partir de l’état de la littérature et de nos recherches exploratoires est que les processus d’hybridation prennent des formes spécifiques locales et que ces formes peuvent être distinguées pour les différentes générations de dirigeants dans le Sud. En fait, il existe une dualité de normes et d’exigences mondiales, provenant des centres mondiaux du capitalisme financier et des façons locales de faire des affaires et de gérer les organisations. Cette dualité introduit une grande diversité – insuffisamment étudiée – dans les modes de contrôle et de gestion des affaires mais aussi un décalage entre ce qui est officiellement déclaré et ce qui se passe en pratique dans les entreprises.

ManaGlobal intègre le fait que la mondialisation ne peut être réduite à un simple modèle de convergence de la gestion et à une forme unifiée de gouvernance des entreprises. Sous le processus d’homogénéisation du secteur juridique, financier et comptable, sous les doctrines, réglementations, normes et techniques commerciales transnationales, se cache une pléthore de façons différentes de gérer une entreprise et d’assurer son succès économique. Par conséquent, ManaGlobal est basé sur la compréhension qu’en raison de la mondialisation, les pays africains et arabes attirent les investissements et avec eux les pratiques de gestion des pays non européens, ils développent leurs propres pratiques commerciales malgré un succès limité. Les pays africains et arabes connaissent des changements significatifs dans leurs alliances stratégiques, en particulier avec la présence croissante d’investisseurs chinois et d’autres investisseurs non européens dans la région. Bien sûr, ces changements d’allégeances économiques et politiques posent un défi aux futurs investisseurs européens et c’est pourquoi ManaGlobal est crucial pour l’Europe en ce moment, car il participera au renforcement des futures collaborations entre et parmi les entreprises et institutions universitaires européennes, africaines et arabes avant qu’il ne soit trop tard.

Dans ce contexte, l’objectif principal de ManaGlobal est d’étudier et de comprendre l’hybridation des pratiques d’affaires et de gestion dans les pays africains et arabes, et de développer un cadre théorique qui pourrait aider les futurs dirigeants et managers d’entreprises à agir localement et à penser globalement.

Pour atteindre cet objectif principal, cinq objectifs scientifiques (OS) ont été identifiés :

SO1 : Analyser et comparer les théories des organisations gestionnaires dans différents contextes culturels et économiques, en croisant l’état de l’art européen et arabo-africain sur les sujets et les approches économiques et sociologiques.

SO2 : Évaluer les pratiques réelles des entreprises et les comparer avec les visions théoriques et «  leaders » afin de comprendre les causes des échecs et des succès de performance.

SO3 : Examiner l’éducation, la formation et les antécédents commerciaux des dirigeants d’entreprises africaines/arabes qui réussissent par rapport à leur expérience concrète de gestion dans la « vraie vie ».

SO4 : Développer un cadre théorique basé sur la recherche pour la compréhension des pratiques commerciales et de gestion dans les entreprises africaines/arabes.

SO5 : Faire des recommandations aux décideurs politiques et aux décideurs et concevoir des programmes de formation sur « les affaires et la gestion des organisations » dans les pays africains et arabes pour les futurs dirigeants et gestionnaires locaux et internationaux.

ManaGlobal contribuera donc à la recherche sur la gestion en Afrique et dans les pays arabes par le développement d’une équipe pionnière de collaboration et de mise en réseau d’universitaires et de praticiens africains, arabes et européens, y compris des chefs d’entreprise, des managers et des décideurs institutionnels.

Nous pensons que ces échanges et collaborations pionniers entre la communauté universitaire, les institutions et les entreprises, ainsi que le transfert intersectoriel et interrégional de connaissances et de compétences par la recherche, les détachements et les activités de mise en réseau, feront progresser la compréhension des débats contemporains et éclaireront l’élaboration de politiques ciblées de l’Union européenne sur les processus socio-économiques en Afrique et dans les pays arabes.

Originalité du projet : ManaGlobal étudiera les grandes, moyennes et petites entreprises locales ainsi que les sociétés multinationales, y compris les entreprises multinationales locales d’origine africaine ou arabe. Deux entreprises de cette dernière catégorie au Maroc, Maghreb Steel et Saham Group, sont donc partenaires du consortium alors que les autres entreprises seront activement impliquées dans le projet sans être membres du consortium. Au Ghana, au Sénégal et au Cameroun, nous avons des organisations patronales locales qui ont des contacts étroits avec le secteur économique. 

ManaGlobal est un projet international RISE. Une équipe multidisciplinaire de partenaires a développé ManaGlobal parce que ce projet de recherche nécessite des spécialistes de plusieurs disciplines telles que l’économie, la sociologie, le droit, le comportement organisationnel, l’ethnographie, les affaires et la gestion, qui travaillent en collaboration. En outre, des entreprises essentielles pour les études de cas et des organisations d’employeurs intéressées par le projet ont été incluses dans le consortium et y participeront avec des détachements, principalement à des fins de formation.

L’analyse documentaire et la recherche sur le terrain (entrevues semi-structurées, observations) seront effectuées à l’aide de la documentation et des outils de recherche à jour de chaque discipline. Cette approche interdisciplinaire permettra d’analyser la façon dont les héritages économiques influent sur la vie politique, sociale et économique des communautés. Grâce à un calendrier précis de mobilité internationale du personnel, d’ateliers et d’activités de réseautage, de multiples opportunités permettront la mise en œuvre de l’initiative novatrice par ManaGlobal. Basées sur un partage équilibré des connaissances et de l’expertise entre les membres des équipes africaines, arabes et européennes, les activités de recherche et de formation impliqueront des chercheurs universitaires expérimentés et juniors ainsi que des conseillers non universitaires et des facilitateurs de recherche. Les activités de ManaGlobal seront mises en œuvre dans le but de promouvoir et de soutenir la coopération scientifique et économique entre partenaires africains, arabes et européens.

ManaGlobal deviendra l’un des principaux producteurs de connaissances sur les affaires et la gestion en Afrique et dans les pays arabes et, à ce titre, aura un impact durable sur la communauté élargie de la recherche et de l’innovation au-delà de la région. La recherche progressera grâce au développement d’activités de formation sur le terrain et de mise en réseau ; les résultats de ManaGlobal représenteront un jalon de réalisations intellectuelles et sociales et un modèle futur pour des projets de collaboration réussis. En outre, l’élaboration de modules d’enseignement sur les affaires, la gestion, les méthodes de recherche et la gouvernance d’entreprise en Afrique et dans le monde arabe a le potentiel d’avoir un impact sur les programmes nationaux et internationaux, et de transformer la façon dont nous envisageons le management interculturel et la gouvernance d’entreprise.

L’impact sociétal sera donc significatif car il permettra de comprendre le vaste secteur économique du Sud qui a été influencé par la mondialisation néolibérale et les réseaux d’entreprises créés en Afrique et dans la péninsule arabe. La compréhension de la nature hybride des entreprises du Sud et des échanges interculturels contribuera à un meilleur fonctionnement de ces entités, à une meilleure contribution à l’économie du pays et à une stratégie de prévention des conflits entre différentes catégories d’entreprises, caractérisée par des types de gouvernance mondialisée et diverses pratiques commerciales locales. Des contacts directs avec les écoles de commerce et de gestion locales permettront de faire connaître nos résultats au monde des affaires dans les régions incluses dans le projet et aux entrepreneurs locaux.

Les activités de diffusion auront un impact sur le succès économique des chefs d’entreprise et des entreprises dans les pays participant au projet mais aussi dans d’autres pays de la région et dans le monde. Les résultats du projet seront largement diffusés auprès des entreprises, des universités, des instituts commerciaux et des organisations responsables de l’élaboration des politiques. ManaGlobal devrait ouvrir de nouvelles voies de recherche et d’enseignement, principalement dans les écoles de commerce. Les associations professionnelles de jeunes hommes et femmes d’affaires s’intéresseront aux résultats de recherche du projet ManaGlobal et aux cours en ligne développés par l’Université Rennes 2. Les liens étroits des instituts universitaires du Sud avec les responsables politiques et économiques (organisations patronales) permettront de créer de nouveaux programmes pour les jeunes qui veulent créer une entreprise, influençant ainsi les politiques économiques dans les pays de la région.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.